S C Beaucouzé : site officiel du club de cyclisme de BEAUCOUZE - clubeo

Test vélo électrique.

4 messages

#1 4 (2 octobre 2018 16:08)
Jean-Claude MOYON (Compétiteur,  S C Beaucouzé)

 

Comme suite à la dernière AG à laquelle furent évoquées les sorties en vélo à assistance électrique, je me suis livré ce matin à un exercice que je n’avais pas encore pratiqué, bien qu’ayant le matériel à disposition, à savoir tester un parcours de 67km que je connais bien : Pruniers, Savennières, Rochefort, Dénée, Mozé, Beaulieu, Chalonnes, Savennières, Pruniers.

Le vélo est un Kalkhoff Agattu, équipé d’un moyeu Alfine11 (développement 2,23/9,13 – c’est pas un Rohloff mais pas loin…), d’une courroie de transmission Gates (pas de chaîne comme sur les Harley !) et d’une batterie costaud de 36V/17A, avec 3 niveaux d’assistance (basse, moyenne et haute) et qui affiche respectivement une autonomie de départ d’environ 450/220/80km, ce qui est énorme et étonne même le revendeur ! L’affichage à l’issue de la sortie était encore de 303/173/68, sachant que j’ai principalement utilisé l’assistance moyenne et la haute uniquement dans les bosses !

Résultat de la comparaison avec mon habituel Canyon Ultimate CF :

- Canyon : 2h35, soit 26km/h de moyenne – pour moi un bon temps sur ce parcours ;-)

- Kalkhoff : 2h50, soit 23,5km/h !

Autre chiffre intéressant, la mesure cardio :

- Canyon : moyenne 134, maxi 155 – mesure moyenne sur ce parcours

- Kalkhoff : moyenne 113, maxi 132.

Commentaires : alors qu’on pourrait s’attendre à des résultats impressionnants avec l’assistance électrique, il n’en est rien, ce que j’explique pour plusieurs raisons.

Le poids : 7,5kg contre 25 ! On a beau avoir l’assistance, il faut tout de même emmener la charge.

L’efficacité : la taille des pneus, la position et l’aérodynamique, le pédalage (sans pédales automatiques, on écrase).

Je n’étais pas non plus aidé par la selle, qui bien qu’étant de bonne facture de marque Royal, est inadaptée à mes ischions, qui réclamaient mon habituelle selle de triathlon ISM Prologue Adamo !

La satisfaction : monter les côtes (Forges, D111) à 20 km/h sans forcer, cf rythme cardiaque !

Bilan : de là à accompagner un groupe roulant à 30km/h, il y a de la marge, même avec de meilleures jambes ?

Ceci n’a qu’une valeur de témoignage ponctuel. Il pourrait être intéressant de faire un test avec un vélo plus adapté avec cadre sport ?… mais le poids sera toujours important...

#2 3 octobre 2018 21:48 (3 octobre 2018 21:48)
Pascal Couppé (Compétiteur,  S C Beaucouzé)

intéressant comme témoignage, merci Jean Claude

#3 5 octobre 2018 17:55 (5 octobre 2018 17:55)

Oui très instructif l'utilisation comparée des 2 vélos ! cela doit permettre de mieux cerner la pratique envisagée pour ce groupe et surtout de ne pas fantasmer sur les "performances" possibles en utilisant ce type de monture ! A quand  une sortie d'essai de tous les possesseurs de ce type de vélos ? Pour affiner encore la démarche !

#4 6 octobre 2018 10:01 (6 octobre 2018 10:01)
Joêl Delacroix (Compétiteur,  S C Beaucouzé)

Je pense que c'est des vélos pour faire de longues balades, avec pas trop de fatigue.

Réponses